Qu’est-ce que le crédit documentaire ?

0
776
Qu'est ce que le crédit documentaire ?

Dans le secteur du commerce, on distingue les acheteurs et les vendeurs. On retrouve également les exportateurs et les importateurs. Le crédoc est une opération qui met en relation l’acheteur, le vendeur ainsi que les banques. En quoi consiste-t-il ? Quel est le rôle de chaque intervenant dans cette opération ? Quelles sont les diverses formes de crédit documentaire ? À travers cet article, nous vous aidons à comprendre le fonctionnement de ce crédit.

À savoir

Le crédoc est une opération au cours de laquelle un client importateur demande à une banque de verser un montant donné à un bénéficiaire. Ce dernier, en retour, remet des documents cohérents et conformes qui justifient la valeur et l’expédition des marchandises. Cependant, lorsque l’exportateur ne reçoit pas ce qui lui revient de droit après envoi des marchandises, il peut recouvrir ses créances en utilisant des outils informatisés tels que CashOnTime, un logiciel de recouvrement révolutionnaire. En plus d’aider les entreprises (peu importe l’activité exercée) dans les règlements de paiement, ce logiciel rend plus aisée la gestion du risque clients et aide à optimiser la relation financière clients.

Quels sont les intervenants du crédit documentaire ?

Le crédoc fait intervenir plusieurs acteurs, à savoir :

  • Le donneur d’ordre ;
  • La banque du donneur d’ordre ;
  • Le bénéficiaire ;
  • La banque notificatrice ;
  • La banque confirmatrice.

Quel est le rôle de chaque intervenant ?

Le donneur d’ordre est le client importateur, autrement dit l’acheteur. C’est lui qui fait une demande auprès de la banque émettrice pour que l’exportateur soit payé. L’établissement bancaire émetteur quant à lui reçoit l’ordre de la part de son client (donneur d’ordre). C’est lui qui commence le processus de crédit documentaire.

L’établissement bancaire du bénéficiaire, une banque correspondante à la banque émettrice. Celle-ci, dans la plupart des cas, est localisé dans le pays du vendeur. C’est la banque notificatrice qui avise le vendeur de l’opération de crédit documentaire. Elle le fait sans engagement de paiement vis-à-vis de celui qui en bénéficie. Lorsqu’elle prend l’engagement de paiement vis-à-vis du bénéficiaire, elle devient la banque confirmatrice. Dans la procédure du crédit documentaire, la banque notificatrice peut devenir la banque confirmatrice. Quant au bénéficiaire, il s’agit de la personne pour laquelle est ouvert le crédit documentaire. Il s’agit du vendeur encore appelé l’exportateur.

Comment se déroule la procédure du crédit documentaire ?

Comment se déroule la procédure du crédit documentaire ?

La procédure du crédit documentaire se fait en deux phases. La première phase consiste en l’ouverture ou l’émission du crédit documentaire. Elle est constituée des étapes suivantes :

  • La réalisation d’un contrat commercial, une commande ou une facture pro forma entre l’acheteur et le vendeur ;
  • La demande d’ouverture du crédit documentaire ;
  • L’enclenchement de processus de crédit documentaire ;
  • Le signalement de l’ouverture du crédoc.

La deuxième phase correspond à la réalisation du crédit documentaire. Elle regroupe les étapes ci-dessous :

  • La livraison de la marchandise ;
  • L’exécution du crédit documentaire ;
  • L’échange des documents entre la banque notificatrice ou confirmatrice et la banque émettrice ;
  • La réception des documents et des marchandises par le donneur d’ordre.

Quels sont les différents types de crédit documentaire ?

Le crédit documentaire revêt diverses formes. Cela dépend des caractéristiques qui le constituent. Ainsi, on distingue de façon générale le crédit documentaire irrévocable et le crédit documentaire irrévocable et confirmé. Pour le crédit documentaire irrévocable, la banque émettrice prend l’engagement de respecter les termes et conditions des documents conformes. Elle le fait pour le compte du donneur d’ordre. Seul l’accord de toutes les parties permettra de faire des modifications ou d’annuler ce type de crédoc.

Concernant le crédit documentaire irrévocable et confirmé, en dehors de l’engagement de la banque émettrice, la banque qui confirme s’engage également à verser au bénéficiaire la somme correspondante au montant des documents jugés conformes. Cette forme de crédoc offre plus de sécurité à l’exportateur.

5/5 - (1 vote)